Lettre de présentation

CharlesBrossier

« Président de l’association Amitié Burkina-Faso Île-de-France, je souhaite vous présenter notre association.

Notre association a été créée en 1999 issue de la branche burkinabé de l’association Seine et Marne Sahel de Brou sur Chantereine (1994). Anciennement Seine et Marne Faso Burkina Faso elle est devenue Amitié Burkina Faso Ile de France Son siège social est à la mairie de Trilport.

Ses objectifs (en coopération avec nos amis burkinabé):

Mettre en place des actions d’aide et de développement. Nos actions sont prioritairement axées sur les établissements scolaires et menées en concertation avec les enseignants et l’inspecteur de la circonscription de l’Education nationale de Niou, commune rurale de 35 000 habitants ayant plus de 6000 enfants scolarisés dans 32 écoles primaires, trois collèges et deux lycées.

Les actions déjà menées :

  • En 2001 une bibliothèque centrale avec plus de 1000 livres, de trois ordinateurs, trois petites télés mobiles avec lecteurs de dvd. Cette réalisation a été menée avec l’association Culture et Bibliothèque pour tous de Seine et Marne ;
  • En 2004/2005 un programme de puits dans les écoles en coopération avec l’association les amis seine et marnais du Burkina Faso spécialisée dans tout ce qui concerne l’hydraulique. Dix puits avec pompe ont été mis en place Les affaires étrangères françaises avaient pris en charge 50% du budget.

D’autres actions ont été menées dans les écoles :

  • Poulaillers, jardins scolaires, vergers ;
  • Le solaire (une salle éclairée par école). Projet subventionné par le département de Seine et Marne ;
  • Des salles informatiques avec énergie solaire ont été mises en place en collaboration avec le collège de Bry-sur-Marne et le Conseil Général du 93 pour le lycée de Toeghin, l’association « Mars 95 » de Montmorency et le conseil général du 95 pour le lycée de Niou ;
  • L’OSEP : les écoles primaires de Niou organisent chaque année, depuis dix ans, des rencontres sportives et culturelles qui se terminent par une journée festive. Les finales rassemblent un millier de personnes. Toutes ces actions sont possibles, grâce à la mobilisation des enfants des écoles de Poincy et de Trilport et ses centres de loisirs. Ils collectent, par des actions diverses, les fonds nécessaires pour soutenir ce programme.

Les années passent, notre dernière mission a fait le point dans toutes les écoles, la maintenance est un problème  ; l’association ne peut pas prendre en charge toutes les réparations ou les remplacements (batteries par exemple).

L’assemblée générale a souhaité donner la priorité aux actions visant à l’accession à une eau potable pour tous dans les écoles. Les premiers puits, les pompes, les forages ont plus de dix ans, la maintenance souvent absente, des réparations sont indispensables. Des nouvelles écoles n’ont pas d’eau potable. En 2000 Niou avait douze écoles, aujourd’hui trente deux. Le budget des réparations nécessaires atteint 5000€, prévoir cinq nouveaux puits 10 000€  ; une participation des populations est demandée mais leurs moyens sont réduits avec une année catastrophique.

Nous espérons votre aide pour nous permettre ce projet "l’eau pour tous".

Veuillez croire en mes sentiments les meilleurs. »

Charles Brossier

actionsABFIDF